[INTERVIEW] Paris Games Week : Rencontre avec le CM de Gameforge pour Elsword


J’ai eu la chance à la Paris Games Week qui s’est déroulée le mois dernier de pouvoir rencontrer le community manager de GameForge, spécialiste allemand du FreeToPlay.

Durant les quelques minutes de l’interview, il m’a présenté le dernier jeu en vogue du côté des F2P : Elsword.

Elsword est un MMORPG d’origine coréenne, importé récemment en Allemagne et actuellement en cours de mise en ligne dans le reste de l’Europe.

La première chose intéressante que j’ai retenu est que l’interface du jeu, celle qui apparaît aussitôt le jeu démarré, s’adapte en fait aux évènements de la vraie vie. Proche de la fin octobre, j’ai donc pu voir une interface liée à l’univers d’Halloween. Je ne suis pas un fan de MMORPG donc je ne sais pas si beaucoup de jeux font ça, mais c’est en tout cas très sympa.

Il y a 4 personnages jouables, des personnages pourront être rajoutés au fil du temps et du développement du jeu, et à vrai dire, ils sont très attachants. Tirés directement de l’univers manga, on peut leur donner un nom, changer leur tenu en fonction de nos envies et en fonction des évènements de la vie réelle qui approchent.

Le gameplay a été très bien pensé, il est varié et change selon le personnage ainsi que selon les différents choix qu’est amené à faire le joueur tout au long de son périple. Il y a un système de marchandises entre joueurs et un grand nombre d’univers différents. Des phrases sont prononcés de manière aléatoires par les différents personnages que l’on rencontre, et en français s’il vous plait !

Un tableau d’affichage permet d’accéder aux différentes quêtes, à l’achat de marchandises, ainsi qu’aux évènements spéciaux et à bien d’autre choses. Il servira surtout aux joueurs feignants qui préfèrent être efficients en regroupant toutes les informations dans un même endroit.

Les différents niveaux de difficulté ont eux aussi été pensés de manière judicieuse, les phases de combat sont diversifiés et le système de combos est à la pointe. Malgré des graphismes simples (performances et fluidité au détriment des détails), l’expérience de jeu est vraiment bien marquée.

Une chose qui m’a surpris au début est que le temps de jeu est limité, à 3h si je me souvient bien. Cette limitation est en fait tirée des normes coréennes qui imposent des temps de jeu très limités, mais le community manager m’a dit que cette limite n’était qu’indicative. En effet il est possible de faire évoluer plusieurs personnages en parallèle, et la limite n’est effective que sur un seul personnage. Le temps de jeu est ensuite remis à zero chaque matin à 6h.

Le jeu est entièrement gratuit, bien que certaines « options de confort » comme une seconde barre d’atouts soit proposée sous forme d’achats.

Découvrir Elsword.